L'objectif de la vie n'est pas d'avoir,
mais être ce que nous valons vraiment.
(anonyme)
Elisabeth Werder, 079/414 69 64, 078/ 838 34 36
Porträt, jpg 14kb carte de visite, jpg 5kb

nom:
Elisabeth Werder

date de naissance:
27. octobre 1963

hobby:
activité dehors

particulier:
je suis végétarienne, vie pour être humain et animal

formation:
formation commercial, Massage Esalen Level 1, formation de naturopath, a partir de 2009 - 2012 formation de Homéopathie


Friedborn: mon expérience

Pour des raisons médicales, je me suis décidée à participer à une semaine de jeûne et de marche. Une décision qui devait changer ma situation de façon durable.

Grâce au tuyau d’une amie, j’ai pris connaissance de ce que l’on proposait à dans le cadre de Friedborn. En préparant mon séjour et en m’en réjouissant, je me suis rendue à plusieurs reprises sur le site Internet de Friedborn et j’ai consulté, entre autres, le livre d’hôtes. En lisant les commentaires joyeux et élogieux de tant de personnes enchantées par leur séjour, je sus que j’avais pris la bonne décision. J’avais donc une raison de plus de me réjouir. Mon important problème de surpoids et ses conséquences d’un point de vue santé me pesait et ce séjour ne pouvait qu’améliorer la situation.

Le service de transport à Stein-Säckingen était bien organisé et a très bien fonctionné. J’ignorais encore alors qu’il existait un tel oasis dédié à la santé à deux pas de la frontière. Nous nous sommes d’abord rencontrés pour une première petite balade. L’accueil que nous a réservé Madame Frei était fort chaleureux. Et le soir venu, il était temps de prendre notre premier souper, c’est-à-dire notre premier repas jeûné. C’est le moment qu’a choisi Madame Greim pour nous expliquer plus en détail en quoi consisterait exactement notre séjour et les différentes options possibles, à savoir tous les types de thérapies et les offres proposées ici. J’ai alors également appris que le nettoyage des intestins, lors du jeûne, joue un rôle central. En suivant cette introduction présentée de manière compétente, j’ai en fait surtout eu le sentiment de me trouver au bon endroit et d’y être prise en charge de façon professionnelle. En effet, Madame Frei et Madame Greim se complètent parfaitement, puisqu’elles peuvent, ensemble, transmettre leurs connaissances basées sur des années d’expérience et de tradition, et ceci également aux personnes qui pratiquent le jeûne où sont en cure à Friedborn. Le jour suivant, la doctoresse nous a expliqué de façon démonstrative et facilement compréhensible comment notre corps fonctionne. Même la gymnastique pour le dos s’est révélée amusante tout en faisant l’effet escompté. Je pourrais en parler avec enthousiasme pendant plusieurs pages et ainsi richement illustrer chacune de nos marches. Toutes les rencontres merveilleuses, les discussions, les expériences et expérimentations étonnantes que j’ai vécu avec tous ceux et toutes celles qui m’ont accompagnée dans mon périple n’ont en fait pas besoin d’être décrites ici. Elles vont de toute façon transparaître au fil de mon récit et dépasserait le cadre que je me suis fixé ici. De toute façon, les expériences et expérimentations faites sont subjectives. Comme le choix des différentes options qui s’offrent lors d’un tel séjour. Chacun racontera donc sa propre histoire et donnera récit de son vécu différemment. Je me permets donc juste de relever ici quelques-unes des expériences les plus révélatrices ainsi qu’une rencontre importante. En fait, ce qui a été véritablement significatif et ce dont à quoi j’accorde aujourd’hui une grande valeur, et qui, il faut le relever, m’a été d’une grande aide, c’est le NETTOYAGE DE L’INTESTIN. J’avais déjà fait, environ trois semaines avant le jeûne, une séance d’hydrothérapie du colon. Ce genre de thérapie est naturellement également possible à Friedborn. Je me suis alors résolue à pratiquer un lavement par jour. Je devrais, dans un sens, vous épargner les détails ici, mais d’un autre côté, je peux vous dire que je n’ai pas eu de maux de tête, que j’ai atteint mon JOUR LE PLUS FASTE dès le troisième jour et que je me suis sinon senti bien, surtout lorsque j’ai pu me libérer de tout ce qui était désagréable. Bien sûr, tout le reste a également contribué à mon bien-être, et il s’agit ici d’appréciations personnelles, surtout en ce qui concerne le sommeil, la tranquillité, le sentiment de bien-être et le goût des choses. Mais je ne vous ai pas encore parlé de ma rencontre. Il s’agit d’une dame qui m’a appris la chose suivante: même si je modifiais quelques éléments dans ma vie après cette semaine de jeûne, il était essentiel pour ma santé de continuer à jeûner et à pratiquer la marche régulièrement.

Cette dame a 85 ans. Elle pratiquait lors de ce séjour le jeûne suivi de deux semaines de stabilisation en s’alimentant sainement, et ceci pour la 15e fois. Cette dame est pleine santé, débordante de fraîcheur et ravie de bouger au quotidien. Tous mes autres camarades de jeûne ont eux aussi contribué, d’une façon ou d’une autre, à rendre ce séjour du 21 au 27 septembre 2008 absolument magnifique.

Le fait de faire notre pain ensemble le dernier jour a été comme un couronnement à cette semaine inoubliable, et comme je fais plus volontiers de la pâtisserie que je ne cuisine, je me suis offert un livre sur le sujet lors de notre dernière balade dans la très jolie petite ville de Bad Säckingen.

Il est temps à présent de vous parler des changements que je souhaitais entreprendre à travers cette semaine de jeûne et de marche… Après le premier examen et les différentes analyses effectuées, la pesée et l’estimation du pourcentage de graisse dans le corps, j’ai dû me rendre à l’évidence. Une fois de plus, la balance affichait 20 kg de trop et le pourcentage de graisse se situait à 45% (30% est déjà considéré comme une mauvaise valeur). Ces résultats allaient me servir comme motivation pour changer quelque chose dans mon alimentation et mon rapport à la nourriture et à mon propre corps. Lors du contrôle final, j’avais déjà perdu 4 kg et le pourcentage de graisse avait baissé 1. Certes, pour atteindre le poids idéal, le pourcentage de graisse optimal et recouvrer complètement la santé, il y a encore du pain sur la planche… Cela signifie bouger beaucoup, et une nourriture saine et naturelle à l’avenir. J’avais depuis un certain temps considéré l’option de devenir vegan, mais un tel changement n’est pas simple. En pratiquant le jeûne, tout est soudain devenu plus simple et plus clair. J’ai remarqué de moi-même que je ne supporte pas les produits laitiers. J’ai également retrouvé la sensation de faim et si celle de satiété est encore très discrète, je dois y être très attentive, afin de bien percevoir les messages que m’envoie mon corps. La citation suivante m’aide énormément: "Quand tu te rends compte que tu as mangé, c’est que tu as déjà beaucoup trop ingurgité." - Sebastian Kneipp.

Et dorénavant je n’achète de la nourriture qu’en conscience. J’achète donc plutôt moins de légumes mais en qualité bio, des légumes que je cuisine et que j’apprécie alors dans tous les sens du terme. J’ai également décidé de ne cuisiner que des petites portions, pour ne pas devoir jeter ensuite de grandes quantités de nourriture ou manger plus que nécessaire. S’il y a tout de même des restes, je saisis l’occasion, à la prochaine „envie“, de croquer dans un des légumes déjà apprêté. En ce moment, je me promène toujours avec un petit en-cas, que ce soit un bircher ou des fruits, secs ou frais, ou alors justement quelque chose que j’ai cuisiné peu de temps auparavant. Manger sur le pouce est pour l’instant un sujet tabou. Quand j’aurais mon poids en main, il sera toujours temps de décider si j’ose aller chercher un sandwich à la boulangerie, une salade à l’emporter ou un falafel. Eh oui, même quand on est végétarien on peut ne pas manger sainement tout le temps! Comme dans tout, tout est question de mesure, de quantité et de temps.

Si je ne conclus pas bientôt, mon témoignage ne figurera jamais sur Internet, car le combat est quotidien, et il se poursuit chaque jour. L’avoir écrit me permet de signifier le début d’un grand changement dans mon existence. Si vous avez des questions à ce sujet, je me tiens en tout temps à votre entière disposition. Cette histoire ne doit en aucun cas servir d’exemple, de marche à suivre ou de guide. Que chacun fasse ses propres expériences, afin de pouvoir à son tour en faire récit.

Elisabeth Werder, octobre 2008

Le silence

Voyez comme dans la nature les arbres, les fleurs, l'herbe poussant dans un parfait silence. Voyez comme les étoiles, la lune et le soleil se meuvent en silence. Le silence nous donne un regard nouveau sur toutes choses. (Mère Teresa)

mes pensées
Ce silence correspond exactement à celui qui règne dans mon cabinet. C'est en effet consciemment que j'ai renoncé à une musique d'ambiance perpétuelle. C'est magnifique de passer une heure dans le calme absolu et de profiter de ce moment de relaxation. Il est ainsi possible d'acquérir une nouvelle conscience de nos pieds, qui nous portent chaque jour à travers la vie, et d'emprunter ce chemin avec joie et confiance.

Nous devons refuser de nous laisser emporter par le courant. Un homme qui se noie ne peut pas sauver les autres. (Gandhi)

mes pensées
Ceci m'a donné la force de ne pas céder au négativisme. C'est essentiel de ne pas adopter une attitude négative. En agissant ainsi, je peux en règle générale trouver quelque chose de positif en chaque chose. Ce n'est pas toujours facile, mais de se laisser aller au négativisme est encore plus lourd à supporter.

Peu importent les difficultés rencontrées hier, l'important est de pouvoir recommencer à nouveau aujourd'hui. Notre corps est un cadeau précieux, nous devons en prendre grand soin. Car il est le lieu de notre Eveil et de notre illumination. Tiens-toi droit, respire profondément de façon détendue et ton énergie vitale pourra circuler. (Extrait des Sataka)

mes pensées
Oui, notre corps est notre moyen de transport pour traverser la vie. C'est un instrument magnifique quand nous le soignons et le choyons comme tout ce qui nous est cher et qui a de la valeur à nos yeux. Il est donc important d'être attentif aux signaux qu'il nous envoie et de nous préoccuper et de toujours le traiter avec amour. Il nous en sera reconnaissant et nous apportera alors beaucoup de joie et d'insouciance.

IMPRESSUM: Texte: Elisabeth Werder, Webdesign: Monika Saxer